Vous êtes ici : Accueil > Action régionale > Un Pôle de Valorisation des Sites Industriels

Un Pôle de Valorisation des Sites Industriels

​S'appuyer sur le compétences et le tissu industriel, scientifique et universitaire
en région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées pour développer une filière nationale d'excellence dans la déconstruction de sites industriels, la dépollution
de sols et le traitement recyclage de déchets.
Publié le 9 juin 2016

En juin 2014, sept acteurs de la recherche, de l’industrie, de la formation et du développement économique gardois ont créé le Pôle de valorisation des sites industriels (PVSI), afin de répondre aux enjeux des marchés du démantèlement nucléaire, et plus généralement de la déconstruction-dépollution dans des secteurs aux contraintes proches (déchets sensibles, milieux confinés).

Etre le pivot d'une filière industrielle d'excellence

L’objectif de PVSI est d’être le pivot d’une filière industrielle française d’excellence dans le démantèlement et la dépollution dans le cadre du Comité Stratégique de Filière Nucléaire (CSFN) dont un des axes est de renforcer la filière du démantèlement pour répondre aux importants besoins à venir dans tous les pays concernés, en s’appuyant sur l’excellence des entreprises françaises en cette matière de haute technologie.

PVSI compte aujourd’hui plus de vingt membres actifs : acteurs locaux, grands donneurs d’ordres (CEA, EDF, Areva,…), acteurs industriels (grands groupes, PME-ETI dont une grappe d’une cinquantaine d’entreprises locales) ainsi que plusieurs start-ups technologiques et organismes de formation​

logo PVSI.jpg

​​​​​​​Les fondateurs de PVSI :  

la CCI de Nîmes, le CE​A Marcoule,la Communauté d’agglomération du Gard rhodanien, le groupement d’entreprises Cyclium, (50 entreprises), l’association Invest in Gard, l’Union pour les entreprises du Gard (UPE30), l’Union des industries et métiers de la métallurgie (UIMM Gard-Lozère).​​​

​​​​Les membres de PVSI :

L'association compte​ une vingtaine de membres, donneurs d’ordres comme PME et organismes de formation.

Entre autres : EDF, AREVA, NUVIA, ASTERALIS, ONET, ASSYSTEM, KEP NUCLEAR, SYMETRIE, Cyberia,  l'Université de Nîmes, l’Ecole des Mines d’Ales ou encore le lycée Einstein de Bagnols sur Cèze.







PVSI entend apporter des pistes d’optimisation de  réalisation des chantiers de démantèlement, de maîtrise voire de diminution des délais d’exécution et des coûts, d’innovation sur les principaux leviers de la chaîne de valeur, qu’ils soient d’ordre technologiques, managériaux, pédagogiques ou réglementaires.

La logique est celle de « l’entreprise étendue », entendue comme démarche d’innovation et de production collaborative résultant de la proximité créée entre des grandes entreprises et leurs sous-traitants, mais aussi entr​e différents secteurs économiques.

Pour permettre une structuration de la filière, PVSI travaille notamment sur 4 axes stratégiques (réglementation, développement économique et commercial, technologie et form​ation) et dans 5 domaines stratégiques représentatifs  des grands domaines techniques du démantèlement nucléaire et à fort potentiel d’innovation.

L'ambition du Pôle s'inscrit dans celle de stratégie de spécialisation intelligente (stratégie "3S") de la Région.




Le rendez-vous de tous les acteurs de la filière​

Chaque année, PVSI organise à Marcoule et Laudun-L'Ardoise, les "assises du démantèlement", véritable rendez-vous professionnel national de l'ensemble des acteurs de la filière démantèlement.

DL_dirucap20151214_056.jpg


​La formation aux métiers du démantèlement

DL_dirucap20150731_249.jpg
Volet indispensable du PVSI, la formation concerne les métiers de l’ingénierie de la déconstruction, mais aussi des secteurs encore à l’état embryonnaire : gestion de la pollution de sols, suivi de l’hygiène et de la sécurité des chantiers, droit de la cessation et de la ré-exploitation de sites industriels, « passerelles » vers le nucléaire (ou à contrario vers les marchés non nucléaires). L’INSTN de Marcoule a implanté un « ​chantier école » permettant la réalisation de travaux pratiques de déconstruction et la simulation d’interventions en réalité virtuelle.

​​​

​Une halle technologique pour accélerer l'innovation

Prévue pour prendre place sur le Parc Régional d'Activités Economiques (PRAE) aux portes du site de Marcoule, une Halle de développement technologique et numérique verra bientôt le jour.En pratique, il s’agit d’une plateforme ouverte à toute entreprise (depuis les donneurs d’ordres jusqu’à des startups, en passant par des PME et de grands​ opérateurs) et organisme intéressé par des travaux de reche​rche appliquée, de prestations de transfert technologique et de formation, dans le domaine du démantèlement. Le projet est baptisé DEM4DEC

VUE ENTREE.jpg 

Dans l'esprit d'un "fablab", DEM4DEC vise à susciter et à accélerer l'innovation, depuis la conception jusqu'aux tests de validation pour d​e nouveaux produis en vue de leur mise sur le marché, en passant par la réalis​ation du benc​hmark de solutions, et le développement des standards​​ d'intégration industrielle.

Par cet espace de rencontre au carrefour entre organismes de formations, implanta​tions importantes d'industriels et Centre de recherche, la Halle participe à l'esprit de "l'entreprise étendue" en offrant un lieu dédié à la collaboration professionnelle.​