Vous êtes ici : Accueil > Action régionale > IEH

Article | Innovation pour l'industrie


L'Institut Européen d’Hydrométallurgie (IEH)

​​​​​​​​​​​​​​​​​​​Préserver les ressources les plus stratégiques​ dans la perspective d'une économie circulaire et durable. Contribuer à l'émergence d'une filière d'excellence
en région Occitanie.

Publié le 22 mai 2017

Un enjeu majeur : les terres rares et métaux stratégiques 

L’évolution des modes de vie, le développement des nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication (TICs) ainsi qu’un déploiement progressif de Nouvelles Technologies pour l’Energie (NTE) génèrent une consommation accrue de matières premières toujours plus diverses. Ordinateurs, téléphones portables, disques durs, mais aussi générateurs d'éoliennes ou ​cellules de​ panneaux photovoltaïques : les terres rares et métaux stratégiques sont devenus indispensables aux industries du XXI ​e siècle.  

Cette évolution crée des enjeux considérables en termes d’approvisionnement et de gestion de la ressource. Se posent les questions de sécurité pour nos économies, d'utilisation optimale mais aussi, dans la perspective d'une économie durable, de conception de filières de recyclage de déchets.​

Une réponse scientifique et technologique : l'hydrométallurgie

metaux rares.jpg
L'hydrométall
urgie est une technique d'extraction des métaux qui comporte une étape où le métal est solubilisé pour permettre son extraction puis sa purification.  C'est un procédé de traitement des métaux par voie liquide.

L'hydrométallurgie est la technologie développée et maîtrisée par Marcoule depuis plus d'un demi-siècle pour les matériaux nucléaires.​ Mise en oeuvre dans l'usine UP1 de Marcoule puis dans les usines de La Hague, cette technologie nécessite des connaissance spécifiques en chimie, physico-chimie, simulation, génie des procédés, etc.​

Les secteurs industriels concernés

Les industries minières et extractives visent à la production des métaux notamment à partir de minerais. Ces derniers, en particulier ceux auxquels les industriels européens ont accès, tendent à présenter des teneurs métalliques de plus en plus faibles mais aussi à être de plus en plus polymétalliques. Ainsi, les techniques classiques de la métallurgie extractive, fondées en grande partie sur des procédés à haute température, ne sont-elles plus suffisamment fines pour répondre aux besoins actuels et ont un impact environnemental important. ​

L'industrie du recyclage quant à elle, part des déchets du quotidien souvent complexes mais aussi de flux de matières industrielles. Elle cherche, par des traitements adaptés, à maximiser la valorisation de ces différentes matières. L’optimisation des cycles de vie passe à la fois par une réduction des coûts d’entreposage et de traitement des déchets produits mais aussi par le réemploi des éléments chi​miques pertinents, si possible dans des cycles courts. Par ailleurs, les règlementations nationales ont un impact très fort sur l’optimum technico-économique de ce secteur. Dans de nombreux cas, l’hydrométallurgie est la technique la plus pertinente pour répondre à ces différents objectifs .​

Les industries du service à l’environnement sont également concernés. De nombreuses entreprises et organismes publics ont à gérer le leg environnemental d'activités industrielles passées : résidus de traitements miniers, entreposages de déchets industriels, etc. qui parfois posent de réels problèmes d​e santé publique ou/et d’impact environnemental. La gestion rigoureuse et pérenne de ces questions est aujourd'hui requise. Cette évolution représente une opportunité réelle de mise en œuvre de procédés hydrométallurgiques visant à concentrer la toxicité dans un volume faible et à faciliter le réemploi des matières dépolluées.

Un Institut Européen d'Hydrométallurgie

A​fin de soutenir les acteurs industriels de la métallurgie européenne, en favorisant le développement technologique et préindustriel des procédés, la création d’un Institut Européen d’Hydrométallurgie (IEHa vocation à stimuler le développement de solutions technologiques innovantes, respectueuses de l'environnement et socialement acceptables. L'enjeu est de contribuer au développement de l'industrie européenne dans ces domaines.

Proposé dans le cadre du programme​ de recherche européen 2014-2020, l’Institut Européen d’Hydrométallurgie aura pour but d’aider les entreprises européennes en remédiant au manque d’outils d’expérimentation et de mise au point des techniques hydrométallurgiques, ces dernières étant particulièrement prometteuses face aux enjeux d’approvisionnement en minerais et de production de métaux.

L'Institut vise à offrir un avantage compétitif majeur pour tous les acteurs de la métallurgie en :

  • ​permettant à des industriels de réaliser des campagnes de pilotage d'essais ;
  • accompagnant des PME dans le développement de leurs procédés ;
  •  faisant le lien entre le monde académique et l'industrie ;​
  •  formant des professionnels du domaine de l'hydrométallurgie.

Un réseau, une start-up et des laboratoires bas débit : 3 piliers pour l'IEH

infographie finale  IEH.jpg ​

​​IEH : Le point de vue d'un expert international

VidéoIEH : Le point de vue de Jack LIFTON
​​​

Haut de page