Vous êtes ici : Accueil > Activités CEA > R&D pour l'économie circulaire des énergies bas carbone

R&D pour l'économie circulaire des énergies bas carbone

Marcoule est le centre de référence pour les recherches
en matière de durabiité des ressources et des procédés mis en oeuvre pour les énergies bas carbone
Publié le 16 novembre 2020

> Une expertise scientifique internationalement reconnue, au service de l'économie circulaire des énergies bas carbone

Berceau de la filière électronucléaire française, Marcoule est aujourd'hui le centre de référence du CEA en recherche et développement pour une économie circulaire des énergies bas carbone. Son expertise se fonde sur le savoir-faire d'abord développé pour l'industrie française du cycle du combustible nucléaire (enrichissement, traitement, recyclage, gestion des déchets).

Une page se tourne désormais avec une vision des enjeux de durabilité des ressources et matières nécessaires à une transition énergétique décarbonée de nos sociétés. Depuis la recherche fondamentale jusqu'aux solutions industrielles, l'ambition est celle d'un positionnement sur l'ensemble des chaînes de valeur : moyens de production (nucléaire, éolien, solaire…), de stockage (batteries, hydrogène…) et d'usage (industrie, mobilité…).

Cette ambition repose sur l'intégration de procédés durables, du concept à la démonstration, porté par de la modélisation et de la simulation, et accompagnée par des évaluations environnementales et technico-économiques en adéquation avec les besoins industriels.

L'ensemble des équipes de recherche mobilisées par ces questions est réuni au sein d'un Institut des sciences et technologies pour une économie circulaire des énergies bas carbone (ISEC), créé en 2020 et rassemblant plus de 500 spécialistes, ingénieurs et techniciens. L'institut propose 7 plateformes à ses clients industriels : 1 plateforme immatérielle orientée vers l'ingénierie des systèmes et business model durables, 5 plateformes dédiées aux finalités et usages industriels,1 plateforme pour les procédés et équipements.

> Les plateformes de l'ISEC


L'ISEC c'est quoi?  Bâti sur des compétences issues du cycle du combustible nucléaire, du démantèlement et de la décontamination, l'ISEC développe aujourd'hui ses activités sur l'ensemble des chaînes de valeur des énergies bas carbone en termes de moyens de production (éolien, photovoltaïque, nucléaire...), de stockage (batteries, hydrogène...) et d'usage (mobilité, industrie,...).

> Energies : l'enjeu des ressources et des matières

Objectif : devenir un acteur reconnu de l'économie circulaire en intégrant dans sa démarche au moins 4 des piliers définis par l'ADEME (approvisionnement responsable, écoconception, écologie industrielle et territoriale et le recyclage). La R&D de l'ISEC créé de la valeur, depuis la production de matières premières primaires, issues de la mine, et secondaires, issues du recyclage des déchets miniers, industriels ou des produits en fin de vie, jusqu'à la mise en oeuvre de matériaux à forte valeur ajoutée.

Dans sa démarche, elle propose une gestion optimisée des déchets pouvant leur donner une seconde vie et elle contribue à revaloriser les sites et sols pollués en les réhabilitant. Cette capacité repose sur l'intégration de procédés durables, du concept à la démonstration, portée par la modélisation et la simulation, accompagnée par des évaluations environnementales et technico-économiques en adéquation avec les besoins industriels et les écosystèmes territoriaux.




Un ensemble unique de grandes installations et laboratoires de recherche​


L'ensemble de ces programmes de recherche est mené dans les grandes installations du centre. La plus connue est l'Installation Nucléaire de Base ATALANTE, plus grand laboratoire de recherche en chimie nucléaire au monde. Elle accueille chaque jour près de 200 chercheurs, techniciens ou thésards qui bénéficient d'une infrastructure nucléaire unique au monde pour mener des recherches amont sur la radiochimie des éléments radioactifs, ou pour développer des procédés de traitement, recyclage ou conditionnement. Le centre de Marcoule accueille également une plateforme de R&D appliquée pour le confinement des déchets de haute activité et à vie longue, ainsi qu'un pôle de R&D en cimentation, et de divers laboratoires de toutes tailles. Avec ces infrastructures, le CEA Marcoule se positionne comme centre de référence pour l'aval du cycle électronucléaire.

FOCUS ATALANTE : découvrez l'installation ATALANTE en visite virtuelle

​Sur 20 000 m2 de laboratoires, ATALANTE permet de réaliser des travaux qui vont de la recherche fondamentale sur les éléments radioactifs jusqu’à des expériences de qualification de procédés industriels sur quelques kilogrammes de combustible nucléaire usé.​ Cette installation nucléaire de base (INB) vous ouvre virtuellement ses portes.​
AnimationVisite virtuelle - Le laboratoire AtalanteAfficher en plein écran
​​


L'ICSM, l'Institut de Chimie Séparative de Marcoule

Créé en 2007, l'ICSM est une unité mixte de recherche entre le  Commissariat à l'Energie Atomique et aux Energies Alternatives (CEA), le Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS), l'Université de Montpellier et l'Ecole Nationale Supérieure de Chimie de Montpellier (ENSCM). 8 équipes de recher che travaillent en étroite collaboration pour développer la recherche en chimie et physico-chimie, nécessaire à l'essor des énergies décarbonées, un nucléaire durable et des énergies alternatives, dans un contexte de raréfation des ressources naturelles. 


Haut de page