Vous êtes ici : Accueil > Activités CEA > Assainissement - Démantèlement

Assainissement - Démantèlement

​​​​L’objectif du CEA est de mener à bien, en toute sûreté et dans le strict respect
des coûts et des délais, les programmes d’assainissement-démantèlement
de ses installations nucléaires​.
Publié le 4 juillet 2016

Une concentration unique de chantiers de démantèlement

A Marcoule, le CEA est responsable d'un programme sans équivalent par son ampleur : un ensemble de chantiers de démantèlement autour de la première gran­de installation de retraitement des combustibles usés, et le démantèlement à venir dans les prochaines années de 3 réacteurs. Des laboratoires de recherche et développement pour le démantè­lement y sont également implantés et très actifs, ainsi que des formations au démantèlement.

vue-pano.jpg

La diversité des opérations en cours à Marcoule illustre l'ensemble du savoir-faire du CEA : mise à l'arrêt des installations, démantèlement, assainissement, reprise et conditionnement des déchets.

​​​​Pourquoi démanteler ?

Une installation nucléaire a une durée d'exploitation limitée. L'achèvement des programmes de recherche ou de production qui y sont menés, l'obsolescence des équipements, le poids de la maintenance ou l'évolution de la réglementation sont autant de raisons qui peuvent conduire à sa mise à l'arrêt définitif.

Assainir : c’est éliminer les substances dangereuses, matières radioactives, combustibles usés, produits chimiques. Une fois les opérations de démantèlement effectuées, c’est retirer la radioactivité sur certaines parties ou certains équipements de l’installation.​

Démanteler : c’est démonter et évacuer les équipements et procédés ainsi que les équipements légers : mobilier de laboratoire, petites boîtes à gants, appareils d’analyse… puis éliminer la radioactivité dans tous les locaux de l’installation.​

Déchets : s'il est vrai que le démantèlement peut parfois générer d'importantes quantités de déchets, ceux ci sont majoritairement très faiblement radioactifs et disposent de sites de stockages dédiés, exploités par l'Agence nationale de gestsion des déchets radioactifs (ANDRA).

UP1 : le premier chantier de démantèlement
d'une usine de retraitement


Sur le site, l'usine UP1 (mise en service en 1958 et définitivement arrêtée en 1997)
constitue une pre­mière par l'ampleur et la complexité des chan­tiers d'assainissement-démantèlement qui s'y dé­roulent. Il s'agit en effet de la première usine de retraitement à être démantelée dans le monde.
S'y associe un vaste programme de reprise et de conditionnement de déchets anciens.

Les opérations d’assainissement – démantèlement ont débuté dès 1998, afin de bénéficier du bon état de l’installation et de la compétence des équipes en place.
​ Ce chantier met en oeuvre des technologies très innovantes, comme la découpe laser téléopérée.

Maestro_Laser.jpg

Le démantèlement des réacteurs de Marcoule


Côté réacteurs, après G1, G2 et G3 dont le démantèlement est aujourd'hui parvenu au niveau 2 AIEA (libération partielle de l'installation), ce sont les installations PHENIX (prototype de réacteur à neutrons rapides) et CELESTIN1 et 2 (production de tritium pour la Défense)  aujourd'hui toutes trois définitivement arrêtées, qui s'apprêtent à être démantelées.

phenix.jpg

​PHENIX : DECOUVREZ
LES GRANDES ETAPES
D'UN demantelement

Découvrez, en images, les grandes étapes du démantèlement du réacteur nucléaire PHENIX.​


VidéoLe démantèlement de Phènix
​​


Un véritable vivier d'innovations

A Marcoule, le CEA conduit par ailleurs dans ses laboratoires une recherche très active au béné­fice de l'assainissement-démantèlement : mise au point de gels et mousses de décontamina­tion, robotique, réalité virtuelle… les technolo­gies du démantèlement permettent d'optimiser les chantiers d'aujourd'hui, et de mieux préparer ceux de demain.

DL_dirucap20160405_075.jpg

Un tissu industriel de premier plan régional

Le CEA assure le pilotage de projet de ses différents chantiers, dont il confie la réalisation aux in­dustriels. Dans le Gard rhodanien, l'activité d'as­sainissement-démantèlement représente une part importante de l'économie locale, avec plu­sieurs milliers d'emplois induits.

Un pôle de valorisation des sites industriels (PVSI) a vu le jour en 2014, qui doit permettre de contribuer à structurer la filière industrielle de l'assainissement-démantèlement et à ​créer, en local, de la valeur et de nouveaux emplois. Un institut de formation, l'INSTN, dépendant du CEA, y est également implanté avec un chantier-école pour les opérateurs.

VidéoL'assainissement et le démantèlement nucléaire au CEA


 


​​

Haut de page